Slide background

GPC Box : La puissance du Global Process Control sur le Cloud

Témoignages clients

« …l’industrie des semi-conducteurs et ses applications dérivées, dans laquelle Si Automation évolue aujourd’hui dans un contexte international, représente d’ores et déjà un champ d’investigations privilégiées pour GPC. »

Richard MOUSTIESChairman of the Board - Si Automation

« …le suivi par méthodes multivariées me semble très intéressant et les récents développements me confortent en ce sens. D’autre part, l’ergonomie des résultats est en phase avec le besoin de nos opérationnels. »

David LOPESMethods and Tools Statistics Directorate Organs - PSA Peugeot Citroen

« …le GPC développé par Mr Daniel Lafaye de Micheaux permet d’aller encore plus loin en identifiant la signature des hors contrôle par un mode d’apprentissage permanent. »

François PASQUALINISCP manager - STMicroelectronics SA

« La méthode GPC proposée par M. Lafaye de Micheaux me semble posséder les avantages des techniques multivariées tout en évitant les écueils ; elle ne se contente pas de déclencher des alertes, mais elle permet de connaître immédiatement la cause probable de la dérive du processus… La méthode GPC me paraît répondre de manière appropriée à un besoin qui ne pourra qu’aller croissant dans les années à venir. »

Jacques DEMONSANTChief of Statistics and Optimization - Renault

« …mon point de vue sur la méthode GPC : cette méthode me parait pertinente pour ce type de processus, car elle constitue une approche multidimensionnelle véritablement dans la logique des concept de base de la MSP… Dans ce cadre, la méthode GPC constitue un ensemble cohérent d’indicateurs pour détecter et décrire les effets des anomalies de fonctionnement du procédé. »

Georges KOPFFContrôle et Analyse de la Qualité - FBFC - FRAMATOME ANP

« Pour un processus industriel, la méthode GPC que vous avez développée et brevetée présente à mon sens les deux avantages suivants :
– détecter les diverses causes de défectuosité,
– permettre leur identification précise (et non se borner à signaler la présence d’une défectuosité non identifiable).
Votre méthode de pilotage de processus permet un retour d’expérience tout à fait intéressant : il est possible de prévenir la réapparition d’un défaut déjà observé par la simple création d’une carte spécifique à ce défaut, action impossible avec les cartes de contrôle classiques. »

Dominique VAILHENDirection de la sûreté nucléaire et de la qualité - CEA